Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SYNDICAT FO DES AGENTS DU DÉPARTEMENT DE L'AIN

SYNDICAT FO DES AGENTS DU DÉPARTEMENT DE L'AIN

FO AIN (01) Première force syndicale au Département de l'Ain

Publié le par Rodrigue BROUILLIARD
Publié dans : #carrière, #communiqué FO, #salaire

Déclaration liminaire de FO Fonction publique

Madame la ministre,

Cette réunion concernant les salaires, nous éviterons les mélanges et stratagèmes de vos prédécesseurs consistant à mêler salaires, carrières, action sociale, paquet salarial, etc.

Avant même de débuter cette réunion consacrée aux salaires des fonctionnaires et agents publics, vous avez annoncé dans la presse le maintien du gel de la valeur du point d'indice.

Il y a quelques semaines, vous avez répondu par une fin de non-recevoir à la demande unanime des organisations syndicales de la Fonction publique de revaloriser les grilles indiciaires.

Ainsi depuis 2010, les gouvernements successifs font de l'Etat-employeur le mauvais élève de la classe et, en 2021, vous participez à ce triste privilège alors même que l’INSEE vient d'annoncer que les salaires du secteur privé ont augmenté régulièrement de + 0,6 % en moyenne tous les ans ces vingt dernières années.

Pour les fonctionnaires, depuis 2000, le point d’indice a connu une perte sèche de plus de 20 % de son pouvoir d'achat et, pour ceux partis en retraite, des pensions qui ont baissé en valeur absolue.

C’est aussi, tous les ans, des fonctionnaires qui se retrouvent rémunérés en dessous du SMIC obligeant le versement de l'indemnité différentielle.

Comment s'étonner ensuite du peu d’appétence de nos concitoyens pour les concours de la fonction publique ? 

Le problème n'est pas l'accès aux emplois publics par concours, bien au contraire, qui garantit un recrutement et une sélection sur les seuls talents des candidats, en toute neutralité, mais bien le manque d’attractivité salariale des emplois publics.

Pour FO, seules des mesures générales garantissent l'égalité de traitement des agents publics et maintiennent la valeur réelle de la grille indiciaire.

C'est pourquoi nous revendiquons :
• la revalorisation du point d'indice et un plan pluriannuel de rattrapage des pertes
subies,
• la refonte de la grille indiciaire des 3 catégories C, B et A,
• la transformation de primes en points d’indice,
• La parité des grilles indiciaires avec le principe « à diplôme égal, grille de salaire
équivalente ».

Madame la ministre, vous indiquez vouloir raccourcir les durées de carrière de certaines catégories de 5 à 6 ans ce qui pourrait nous satisfaire mais qui est en contradiction avec les négociations en cours sur la grille indiciaire des aides-soignants.

Vous annoncez l’ouverture d’une conférence portant sur la politique salariale pour les fonctionnaires et agents publics, FO y participera activement avec ses propositions et revendications.

Pour terminer, soyez certaine que les 5,5 millions de fonctionnaires et agents publics qui attendent vos annonces resteront déçus et mécontents du maintien du gel de la valeur du point d’indice.

 

Communiqué de l’Union interfédéral des agents de la Fonction publique FO

Le nouveau monde promis par Macron se solde par une situation inédite : le gel de la valeur du point d’indice servant au traitement des fonctionnaires pendant les cinq années de sa présidence.

Avec, pour résultat, des pertes de pouvoir d’achat, une dévalorisation de l’emploi public, une baisse mécanique des nouvelles pensions de retraite.

C’est pourquoi, FO considère inacceptable l’annonce d’une conférence sur les perspectives salariales dans la Fonction publique par la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Amélie de Montchalin, sans mesure générale.

Si les mesures catégorielles issues du « Ségur », « Beauvau », « Grenelle », témoignent de rémunérations insuffisantes des personnels concernés (soignants, policiers, enseignants), pour FO Fonction Publique, ce sont ces catégories C, B et A des trois versants qu’il vaut revaloriser.

Le Gouvernement veut porter son effort sur les bas salaires ! Dont acte ! Mas comment ?

Sûrement pas à coup d’annonces démagogiques : une augmentation de 40 à 100 € par mois :

FO FONCTIONNAIRES
Secrétaire général