Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SYNDICAT FO DES AGENTS DU DÉPARTEMENT DE L'AIN

SYNDICAT FO DES AGENTS DU DÉPARTEMENT DE L'AIN

FO AIN (01) Première force syndicale au Département de l'Ain

Publié le par Rodrigue BROUILLIARD

La communication :

  • durée de la mise en œuvre du projet : « depuis 2 ans »,
  • décalages d’échéances,
  • manque de vision, difficultés à se projeter,
  • manque d’association réel des agents,
  • rumeurs, bruits de couloirs : pour tous les agents y compris les assistants familiaux et les agents d’entretien,
  • la nature du questionnaire n'encourageait pas à « prendre des risques »,
  • les partenaires sociaux ont été tenus à l’écart.

Tout cela a eu pour conséquence : lassitude, démobilisation, inquiétudes.

 

La qualité du travail :

  • évolution des métiers, nouvelles missions (compétences, formations : pour quand ?),
  • dégradation globale de la qualité du service public (plateforme téléphonique, fermeture de PAS, éloignement de l’usager),
  • risque renforcé d'agressions (délais de rendez-vous rallongés, manque de disponibilité, qualité/capacité de réponse des agents positionnés et en apprentissage),
  • dégradation globale de la qualité du travail (déplacements plus longs et plus fréquents, travail en « open space »),
  • semble avoir induit des départs (charge de travail pour ceux qui restent, risques psychosociaux),
  • organisation du travail,
  • informatique : la gestion électronique des documents (GED) = dématérialisation : nouveaux outils, peu concret,
  • risque de clivage Est/Ouest du fait de choix organisationnels différents.

 

Les affectations :

  • encadrants et agents peu entendus sur leurs souhaits (« mobilités forcées »),
  • éloignement du lieu de travail pour certains (coûts supplémentaires),
  • déceptions pour certains suite à leurs affectations,
  • certains contractuels n'ont pas été renouvelés (se pose la question du nombre d'effectifs, il avait été annoncé qu'il n'y aurait pas de diminution d'effectifs).

 

Les dépenses :

  • cela va coûter cher (bâtiments, mobilier, déménagements, informatique...),
  • augmentation du nombre de véhicules et beaucoup plus de déplacements professionnels (carburant et entretien),
  • les remboursements de frais de déplacement et de repas.

 

AUX DÉGRADATIONS DES CONDITIONS DE TRAVAIL !

A LA CASSE DU SERVICE PUBLIC DE PROXIMITÉ DANS L'AIN !