Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le syndicat FO déplore nationalement les baisses des dotations de l’État aux Départements, déplore le choix politique locale de ne pas compenser ces pertes financières (50 millions sur 4 ans), pourtant vitales pour le bon fonctionnement de notre collectivité.

Ces baisses financières non compensées fragilisent l’exercice des missions confiées au conseil départemental de l’Ain sur l’ensemble de son territoire.

Nous rappelons une fois encore que le Département de l’Ain a déjà un budget de fonctionnement l’un des plus modeste de France… Réduire celui-ci remet encore plus en cause son efficience.

Pour ces raisons, FO demande que l’exécutif départemental réponde au principal problème : se doter des capacités financières suffisantes pour assurer dans des conditions convenables les missions de services publics de proximité pour la population de l’Ain.

Tous ces projets de réorganisation et mutualisation de services,les projets de privatisation des services des collèges de Vonnas, Belley et Montceaux pour la rentrée 2017,les postes non pourvus, les non-remplacements systématiques des longs arrêts maladie et congés maternité, les remises en cause de temps de travail, la non-revalorisation du pouvoir d’achat de l’ensemble du personnel sont les conséquences de ce choix politique désastreux pour les agents, les partenaires,  la population et les entreprises.

 Nos missions au service de la population :

- La sécurité des routes départementales de l’Ain,
- La prévention et l’accompagnement social,
- Le transport, la restauration des collégiens,
- L’hygiène et la sécurité des établissements scolaires,
- La sécurité vétérinaire et sanitaire,
- La préservation de notre patrimoine commun avec nos différents musées départementaux et archives départementales…

Doivent pouvoir se réaliser avec les moyens nécessaires et justes pour y parvenir convenablement et durablement.

Pour FO, diviser le travail des agents routes par spécialités, c’est préparer son démantèlement et l’externalisation à termes de certaines missions de routes. Revoir le temps de travail, imposer le non-retour au centre le midi, c’est dégrader les conditions de travail des agents des routes.

Pour FO, réduire le nombre de services sociaux départementaux et dissimuler la proximité de l’action sociale avec des agents isolés en permanences extérieures, c’est mettre en danger les agents et la population.

A ce jour, les agents n’ont même pas à leur disposition les véhicules en nombre suffisant pour assurer leurs missions au quotidien et vous souhaitez les éloigner encore de leur secteur d’intervention…

Alors plutôt que réorganiser les services pour cacher la misère et le manque de personnel : embauchez du personnel !

Le président du Département de l’Ain, Damien ABAD, revendique vouloir défendre l’ensemble des missions du Département mais ne s’en donne pas les moyens. Sans changement de choix politique, nous allons à la catastrophe.

Une fois que nous ne serons plus en capacité d’assumer nos missions, il sera facile de vendre à l’opinion publique, les privatisations et la fin des Départements.

FO défendra avec conviction et engagement l’oxygène indispensable aux services publics de proximité et les moyens nécessaires et incontournables pour y parvenir.

Les primes, FO demande une revalorisation des primes de tous les agents (catégorie C, B et A) sur plusieurs années avec rattrapages des agents des collèges et des routes sur les dits « historiques ».

FO est contre la diminution des primes lors des arrêts maladies (justifiés par des docteurs en médecine) dans le nouveau régime indemnitaire.

FO est contre la diminution des primes si votre responsable hiérarchique est  insatisfait de votre manière de servir.

FO est contre la diminution des primes en cas de changement de postes.

Plus que jamais, dans ce contexte si particulier, nous invitons les agents à nous rejoindre, à structurer des actions en intersyndicale pour défendre leur outil de travail et l’existence des services publics de proximité.

FO prendra ses responsabilités dans le but d’y parvenir.